Archives de catégorie : Netiquette – Smileys

Smileys (emoticons)

Les smileys ou emoticons
[[Les Smileys: Smilie Face Dictionary v2.0 by the Rome Dome using the utility application called : « Make a TEXT DA » by James H. Moore, Jr., 4125 Arroyo Trail, Carmel, CA 93923

Merci à tous ceux qui ont récupérés ces nombreux smileys : A to Zen, AFA Kathy, AFL MacArt, AFL TracyP, ApleWizard, BigSkyMac, Bwain, Darsys, Kristian Gallagher, Randalltoo, Rome Dome, Sakko, Sports Fan, ainsi que tous les anonymes…

Merci à Didier Chalm pour sa traduction !.]]

INTRODUCTION

L’humour n’a parfois pas sa place dans certaines circonstances. Beaucoup de gens sur Internet utilisent alors les smileys (encore appelés « emoticons »). Un smiley est une succession de quelques caractères à la fin d’une phrase, représentant une expression du visage si l’on tourne la tête de côté; il en existe une multitude, mais les exemples les plus typiques sont 🙂 ou :-).

Inclinez votre tête vers la gauche pour voir les figures. Les « figures rigolardes » (Smily faces) expriment des sentiments et montrent des actions ou « langage corporel ». Vous les rencontrerez dans les discussions, concerts, bulletin boards, t-shirts, e-mail, malls…

LES FIGURES DE BASE

  • 🙂 sourire
  • 😀 je rigole
  • :-* bise
  • 😉 clin d’oeil
  • :-X motus et bouche cousue
  • 😛 lapsus (ma langue a fourché)
  • 😐 indifférent
  • 🙁 je fronce les sourcils
  • :'( je pleure
  • 😮 oh!
  • 0:-) un ange
  • >:-> demon
  • :-> sourire acerbe
  • >;-> clin d’oeil démoniaque

EMOTIONS/ACTIONS

  • \//_ Salut de Vulcan
  • o/ Louez le Seigneur, priez, qui que ce soit…
  • ->>>>– Taquiner, chatouiller (représente une plume)
  • () Caressant (ex: ((((John)))) John reçoit des caresses)
  • Etreinte (ex:

    Jane

    Jane est serrée dans les bras)

  • <> Faire l’amour
  • >< A l’envers de ci-dessus…
  • @-`-,– Une rose pour vous (celle-ci a meme des épines!)…
  • |_| tasse de café (ou autre breuvage)
  • >-I verre à Martini
  • _] chope de bière
  • ]-| coupe de champagne
  • )-I verre de vin
  • -I verre à margarita

ABRÉVIATIONS D’EXPRESSIONS COURANTES

(In english, of course)

  • AFK = away from keyboard (loin du clavier)
  • J/K = Just Kidding (je plaisante)
  • BAK = back at keyboard (de retour au clavier)
  • LOL = Laughing Out Loud (je ris a gorge deployée)
  • BBL = Be Back Later (je reviens plus tard)
  • NIFOC = Nude In Front Of Computer (nu devant l’ordinateur)
  • CUL8er = See you Later (à bientot)
  • OIC = Oh I See (Oh, je vois…)
  • BRB = be right back (bon retour)
  • PU = That Stinks! (Ca pue !)
  • BTW = By The Way… (Au fait…)
  • ROTFL = Rolling On The Floor Laughing (je ris a me rouler par terre)
  • DITYID = Did I Tell You I’m Distressed? (Vous ai-je dit que je suis bouleversé ?)
  • GMTA = Great Minds Think Alike (Les grands esprits se rencontrent)
  • GTRM = Going To Read Mail (je vais lire mes messages)
  • SOL = You’re Out of Luck (or Smiling Out Loud) (vous n’avez pas de chance) ou (rire très fort)
  • Txs = Thanks or Texas (Merci) ou (Texas)
  • BFD = Big Deal! I’m not impressed… (La belle affaire ! Je ne suis pas impressionné)
  • WGFF? = Who Gives A Flying Flood? (une autre façon de dire « Je m’en fous »)

SMILEYS « NAINS » (sans leur nez)

  • 🙂 sourire nain
  • : sourire penaud
  • :> sourire espiègle
  • 🙁 triste
  • :@ regarde mes amygdales!
  • : moue
  • 😀 rire
  • :[ vraiment pessimiste, abattu
  • :I hmmm…
  • :< déçu
  • :O hurlement
  • :,( je pleure
  • :C faire la moue (lèvre inférieure)
  • |I endormi
  • :Q crier avec un herpès
  • |^o je ronfle
  • [] étreintes et …
  • :* bise
  • :] gleep… smiley nain amical qui sera heureux d’être votre ami.
  • =) et 8) Variations sur le même thème

LES ANIMAUX

  • :V pic-vert
  • ) chat du Cheshire.
  • 3:-o vache
  • ~~~~8 serpent
  • 8:] un gorille
  • 8) une grenouille
  • B) une grenouille avec des lunettes de soleil
  • 8P une grosse grenouille à la saison des amours
  • 8b idem
  • |) une salamandre
  • :8) un cochon
  • :3-< un chien
  • pp# une vache
  • pq`#’ un taureau

LES FIGURES CÉLÈBRES

  • +O:-) le Pape
  • C=:-) le « Galloping Gourmet »
  • =):-) Oncle Sam
  • =|:-) Abe Lincoln
  • 4:-) George Washington
  • 5:-) Elvis Presley
  • 7:-) Fred Flintstone
  • :/7) Cyrano de Bergerac
  • >:*) Bozo le Clown
  • #:o+= Betty Boop
  • _:^) un Indien
  • >>-O-> Gen. Custer
  • 8(:-) Walt Disney
  • 7:^) Ronald Reagan

LES FIGURES DIVERSES

  • :-ª un homme de loi
  • :-£ un banquier anglais
  • :-¢ un avare
  • :-· la langue nouée
  • :-_ one heck of a cold sore! (cold sore herpes)
  • 😐 se lécher les babines à l’avance ou satisfaction
  • :-¥ woah!
  • :-< ooh!
  • :- bouche cousue!
  • :-Ç une moustache débonnaire
  • :-À confus en Espagnol
  • :-Å un bec de lièvre
  • 😡 un baiser bouche ouverte
  • :-· un monstre désapprobateur
  • :-© unhappy cuz of double menton
  • :-Æ parler de côté, en crabe
  • :-~) le nez qui coule
  • :-º un sourire fadasse
  • :-Ã zut!
  • :-Î un vampire avec une épaisse lèvre supérieure
  • (-: un gaucher
  • %-) les yeux fixés sur un ecran vers pendant 15h d’affilée
  • :*) saoul (hoquet!)
  • [:] un robot
  • 😎 portant des lunettes de soleil
  • B:-) les lunettes de soleil sur le front
  • ::-) portant des lunettes
  • B-) portant des lunettes à monture d’écaille
  • 8:-) une petite fille
  • :-) un moustachu
  • :- avec du rouge à lèvres
  • :-) avec une perruque
  • :-( la perruque à l’envers
  • :-[ un vampire
  • :-E un vampire avec des dents proéminentes
  • :-F le même à qui il manque une dent
  • :-7 juste après avoir fait une déclaration désabusée
  • :-* juste après avoir mangé quelque chose d’acide
  • :-)~ radoter
  • :-~) avoir froid
  • :’-( pleurer
  • :’-) si heureux, qu’il (elle) en pleure
  • :-@ crier
  • :-# portant un appareil dentaire
  • :^) le nez cassé
  • :v) le nez cassé, mais de l’autre côté
  • :_) le nez sur le côté
  • :<) issu d’une grande université du nord-est
  • :-& la langue nouée
  • =:-) la tête en forme de tuyau
  • -:-) un punk
  • -:-( (les vrais punks ne sourient pas)
  • :=) possédant deux nez
  • +-:-) le Pape ou portant des attributs religieux
  • `:-) un sourcil rasé ce matin
  • ,:-) la meme chose…de l’autre côté
  • |-I endormi
  • |-O bailler/ronfler
  • :-Q un fumeur
  • 😕 un fumeur de pipe
  • O-) Megaton Man On Patrol! (ou sinon, un plongeur sous-marin)
  • O 🙂 un ange (au fond, tout au moins)
  • 😛 Nyahhhh!
  • :-S juste apres avoir fait une déclaration incohérente
  • 😀 se moque (de vous!)
  • :-C vraiment fainéant
  • :-/ être sceptique
  • C=:-) être un chef
  • @ être pour la guerre nucléaire
  • *<:-) porter le bonnet du Père Noël
  • 😮 Uh oh! (8-o c’est Mr. Bill!)
  • *:o) et Bozo le Clown!
  • 3:] sourire d’animal
  • 3:[ sourire d’animal méchant
  • d8 votre castor domestique porte des lunettes de moto et un casque.
  • =:H ruse comme un lapin!
  • E-:-) un radio-amateur
  • :-9 se lécher les babines
  • %-6 avoir le cerveau mort
  • [:-) écouter un baladeur
  • (:I un crâne d’oeuf
  • <:-I un cancre
  • K:P un petit enfant avec une casquette à hélice
  • @:-) porter un turban
  • :-0 pas de hurlements! (Labo en paix)
  • :-: sourire de mutant
  • le sourire invisible
  • .-) un borgne
  • ,-) idem…mais clignant de l’oeil
  • X-( tout juste décédé
  • 8 🙂 un magicien
  • :-` smiley crachant son tabac à chiquer
  • :-1 smiley affable
  • :-! smiley affable avec un herpès
  • :-#| smiley avec une moustache touffue
  • :-$ smiley avec la bouche cousue
  • :-% smiley banquier
  • :-6 smiley ayant mangé quelque chose d’acide
  • :^) smiley avec un nez pointu (droit)
  • :-7 smiley ayant fait une déclaration désabusée
  • 😎 smiley nageur
  • :-* smiley ayant mangé quelque chose d’amer
  • :-& smiley qui a la langue nouée
  • 🙂 smiley avec la raie au milieu
  • 🙂 le même mais les cheveux en l’air
  • :-a smiley gaucher touchant son nez avec sa langue
  • :-s smiley après un commentaire BIZARRE
  • :-d smiley gaucher qui vous rase
  • g-) smiley avec des lunettes pince-nez
  • :-j smiley souriant à gauche
  • :-k ca me dépasse, ca ressemble à quelque chose pourtant.
  • :-v smiley bavard
  • 😮 smiley chantant l’hymne national
  • :-p smiley (vous) tirant la langue
  • 0-) smiley cyclope (plongeur sous-marin?)
  • :-=) vieux smiley avec une moustache
  • :u) smiley avec un drôle de nez sur la gauche
  • :n) smiley avec un drôle de nez sur la droite
  • :-q smiley essayant de toucher son nez avec sa langue
  • =:-( punk-rocker renfrogné (les vrais punk-rockers ne sourient pas)
  • =:-) smiley punk-rocker
  • smiley invisible
  • (:-) smiley crâneur
  • ):-( crâneur triste
  • ):-) « 
  • )O-) crâneur plongeur
  • :-e smiley déçu
  • :-t smiley en colère
  • :-i semi-smiley
  • :-[ crétin triste
  • +:-) smiley prêtre
  • :- variation sur un thème
  • :-] smiley crétin
  • :- idem
  • :-0 smiley orateur
  • :-l y. a. s.
  • :-: smiley mutant
  • :- smiley indécis
  • .-] smiley borgne
  • 😐 « have an ordinary day »
  • 😕 smilely fumant la pipe
  • 😉 smiley clin d’oeil
  • ,- désabusé et clignant de l’oeil
  • :-< smiley très triste
  • :< smiley nain très triste
  • :-> y.a.s.
  • :v) le nez qui pointe à gauche
  • :-z y.a.c.s.
  • :-b la langue pointée à gauche
  • :-c smiley fainéant
  • :-/ smiley gaucher indécis
  • 🙂 ha ha
  • |-P yecch
  • ~~:-( net.flame
  • :- barbu
  • |-) hee hee
  • :- moustache
  • O |-) net.religion
  • :-# appareil dentaire
  • |-D ho ho
  • :-X noeud papillon
  • :-> hey hey
  • :-Q fumeur
  • 8 :-I net.unix-wizards
  • <:I dunce
  • 🙁 boo hoo
  • (:I crâne d’oeuf
  • X-( net.suicide
  • @:I turban
  • :-I hmm
  • 😎 lunettes
  • E-:-I net.ham-radio
  • B-) lunetes à monture d’écailles
  • :-O Uh oh
  • 8:-) les lunettes sur le front
  • >:-I net.startrek
  • 3:o[ net.pets
  • >:-< cingle
  • :- mâle
  • 🙁 dramaturge
  • >- femelle
  • 🙂 comédie
  • |-O naissance
  • 😮 surprise
  • 8-# mort
  • 8-| suspense
  • 8 infini
  • :-8( regard condescendant
  • :^#) mega-smiley: moustache touffue relevee, le nez pointu, avec un double menton.
  • C=>;*)) Ultra-Mega-Smiley… Un cuistot ivrogne, diabolique avec la perruque en l’air, une moustache, et un double menton.
  • :-(*) marre des news récentes et prêt à en vomir
  • [:|] un robot (ou tout autre projet d’Intelligence Artificielle)
  • :>) avoir un grand nez
  • :<| suivre les cours d’une grande université du nord-est
  • :%)% avoir de l’acnée
  • #-) avoir fait la fête toute la nuit
  • :-* apres avoir mangé une marinade aigre
  • :-‘| avoir froid
  • :-R avoir la grippe
  • :-)’ avoir tendance à radoter
  • ‘:-) avoir accidentellement rasé un de ses sourcil ce matin
  • 0-) porter un masque de plongée
  • P-) attraper froid
  • |-) s’endormir
  • .-) avoir un seul oeil
  • :=) avoir deux nez
  • 😀 parler trop
  • :-) avoir une moustache
  • :-) avoir une barbiche/barbe
  • :-d~ fumer beaucoup
  • Q:-) un nouveau diplôme
  • (-: Australien
  • M:-) saluer
  • (: (=| se déguiser en fantôme pour Halloween…
  • =:-H jouer pour la NFL (National Football League)
  • (V)=| un champion de pacman
  • M-),:X),:-M ne rien voir de mal, ne rien entendre de mal, ne rien dire de mal
  • C):-O submitter is a barbershop quartet (ndt : who could translate ?)
  • >:-( en être malade et fatigué de lire ces inepties
  • ;^? repéré pour avoir soumis un article sexiste
  • |-O ennuyé par l’article que vous avez soumis
  • *-) frappé pour le dernier article posté
  • ~~8-O avoir besoin de réparer le cordon effiloché de son terminal
  • 😯 avoir pris trop d’excitants pour travailler sur sa thèse
  • L:-) nouveau diplôme
  • B-)-[< porter des lunettes de soleil et un maillot de bain
  • :-# avoir pris un coup dans la bouche
  • R-) porter des lunettes cassées
  • | allongé
  • |:-) avoir des gros sourcils
  • :-) avoir une coiffure à la mode
  • :-) avoir une coiffure à la mode, une moustache et barbu
  • (:-) chauve
  • :~) avoir un nez affreux (nécessite de la chirurgie esthétique)
  • :-E avoir de gros problèmes dentaires
  • C:-) être une « grosse tête »
  • |:-| être très strict
  • :-G- fumer des cigarettes
  • :-p~ fumer beaucoup
  • 🙂 porter un béret
  • $-) être un « yuppie »

Netiquette email

Du bon usage du courrier électronique en général
[Avertissement : cette page est adaptée (on peut presque dire « copiée » !) d’un document original écrit le 3 octobre 1999 par [Eric Jacoboni. Qu’Eric Jacoboni soit ici remercié de sa contribution à Médicalistes.]]


Attention, la Netiquette à appliquer en priorité en tant qu’abonné(e) à une liste de discussion sur Médicalistes est celle propre à ladite liste. Elle vous est livrée dans le message de bienvenue que vous avez reçu lors de votre inscription.

Si vous avez effacé ce mail de bienvenue, vous pouvez à nouveau le recevoir en suivant les indications que vous trouverez sur la page d’aide dédiée.

Table des matières

 Pourquoi ce document ?

 Qu’est-ce qu’une liste de discussion ?

 Ce qu’il ne faut pas faire

 Ce qu’il faut faire

 Conclusion

Pourquoi ce document ?

Je participe à des listes de discussion depuis 1996 et j’en gère depuis 1997; durant ce temps, j’ai pu constater que certains connaissent mal les us et coutumes du courrier électronique : ils font donc confiance à leurs logiciels (Outlook, Netscape, Claris Emailer, Eudora, etc.) et se reposent sur leur configuration par défaut.

Le but de ce document est donc de présenter, de façon simple, les règles de bon usage de ce vecteur d’informations que constitue une liste de discussion.

Qu’est-ce qu’une liste de discussion ?

L’idée d’une liste de discussion est de créer un espace de discussion entre plusieurs personnes autour d’un thème fédérateur. Cet espace est fermé : pour pouvoir lire et poster des messages sur une liste, il faut y être inscrit.

L’inscription suppose l’acceptation de sa charte, un document plus ou moins informel, mis au point par le gestionnaire de la liste : cette charte précise généralement le thème de la liste, les règles de bon usage, ce qu’il est interdit de faire et les conditions d’exclusion. Médicalistes n’échappe pas à la règle et je vous invite à lire son règlement intérieur, et notamment son article 6.

Une liste est privée et placée sous l’autorité d’une ou plusieurs personnes : les gestionnaires de la liste. Leur rôle est d’inscrire les nouveaux venus s’ils correspondent aux critères exigés par la charte, de veiller à la bonne tenue des messages publiés (notamment en interdisant les messages publicitaires ou à diffusion massive, les messages injurieux et manifestement hors thème). Pour cela, le gestionnaire est épaulé par un auxiliaire précieux : le robot, un logiciel s’assurant que seules les personnes inscrites peuvent poster dans la liste. Sur Médicalistes, il s’agit de Sympa, dont la page d’accueil est ici.

D’autres moyens d’échange, non privés, existent : il s’agit des forums de discussion (dont l’ensemble forment Usenet). Eux aussi sont associés à des thèmes précis et disposent d’une charte qui leur est propre : la différence est que tout le monde peut les lire et y poster. Je n’en dirai pas plus ici pour ne pas épaissir inutilement ce document (si les demandes sont insistantes, j’ajouterai une explication plus détaillée du fonctionnement d’Usenet dans les versions ultérieures de ce document).

Pour résumer, une liste de discussion est donc une espèce de boîte aux lettres commune à toutes les personnes qui y sont abonnées. Ceci signifie que toutes les règles de bon usage d’une liste sont celles du courrier électronique classique et que leur non respect est accentué par l’aspect multi-diffusé des messages. Si vous envoyez un message à un correspondant et que celui-ci ne peut le lire, vous n’avez indisposé que celui-ci… Si vous le faites dans une liste, vous indisposez tous les abonnés de celle-ci (et ils peuvent être nombreux).

La suite de ce document se propose d’énumérer les différentes erreurs classiques qu’il convient d’éviter, et d’expliquer pourquoi ce sont des erreurs… Pour chacune d’elles, je renverrai au(x) document(s) faisant autorité (après tout, ce n’est pas moi qui ai fixé ces règles), et proposerai des solutions simples.

Ce qu’il ne faut pas faire

Voici une liste des pratiques qu’il convient d’éviter lorsque l’on poste dans une liste de discussion, quelle qu’elle soit. Ces recommandations s’appliquent, évidemment, aux courriers que vous envoyez à des personnes privées (sauf si celles-ci vous ont indiqué que vous pouviez ignorer ces recommandations…).

 un sujet toujours tu mettras

 point d’accents dans le sujet tu n’utiliseras

 l’HTML tu banniras

 le ‘Quoted Printable’, tu éviteras

 des ‘vcard’ et autres cartes de visites tu te passeras

 les fichiers attachés non ASCII tu t’interdiras

Je rappelle que ce n’est pas moi qui ait édicté ces lois : le courrier électronique utilise le protocole SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) qui définit le format des messages et, notamment des en-têtes de ceux-ci. Le lecteur intéressé pourra s’abonner au forum fr.comp.mail et notamment consulter les FAQs qui y sont postées régulièrement.

Vous pouvez aussi consulter la traduction française de la RFC1855.

Pourquoi mettre un sujet ?

Cela semble assez évident : le logiciel de courrier de votre destinataire (et je rappelle que dans le cas d’une liste, il s’agit de tous les abonnés) affichera d’abord tous les sujets des messages. Cela facilite le parcours de sa boîte aux lettres, ainsi que l’archivage des anciens messages. Pour lire un message, il suffit généralement de sélectionner un sujet et d’ouvrir celui-ci… Quoi de plus énervant que d’avoir des messages s’intitulant : none ou pas de sujet ? Lorsque l’on a quelque chose à dire, on sait normalement de quoi on va parler, non ?

Pourquoi ne pas mettre d’accents dans le sujet ?

Le terme ‘accent’ est ici restrictif : en fait il ne faut mettre dans le sujet que des caractères de l’alphabet international. Cela exclut donc notamment les lettres accentuées, mais aussi le c cédille, propres au français.

Pourquoi cette limitation ? Historiquement, le courrier électronique a été conçu pour échanger du texte. Or, qui dit texte en informatique dit code ASCII, donc un codage sur 7 bits des caractères formant le message. Ce code permet de représenter l’alphabet international, commun à tous les pays, ou presque.

Les pays non anglo-saxons, dont la France, enrichissent cet alphabet de base avec des lettres accentuées, d’autres, comme le Japon, utilisent un tout autre ‘alphabet’. Le code ASCII est donc une contrainte inacceptable pour les résidents de ces pays. Des solutions ont donc été mises au point pour régler ce problème, mais il est important de savoir que cela ne concerne que les corps des messages, pas les en-têtes.

Dans la plupart des cas, les seuls champs d’en-têtes dont vous aurez à vous soucier seront :

  • From: l’adresse de l’expéditeur (votre adresse email)
  • To:l’adresse email de votre destinataire (ou de la liste)
  • Subject:le sujet de votre message.

De nombreux autres en-têtes existent, mais ces trois-là sont les premiers dont vous avez à vous soucier. Normalement, votre logiciel remplira tout seul le champ From: avec votre adresse, et vous n’aurez à vous occuper que des deux autres. Quoi qu’il en soit, rappelez-vous toujours que le protocole SMTP considérera que ces en-têtes sont codés en ASCII 7 bits. Si vous mettez un sujet tel que « Outlook express et confidentialité », votre destinataire risque de voir toutes les lettres accentuées de votre sujet sous une forme beaucoup moins lisible :

Outlook express et =?iso-8859-15?Q?confidentialit=E9?=

Pourquoi ? Par ce que le posteur du message utilise sur sa machine l’encodage ISO-8859-15 (qui est le nouvel encodage du français avec le symbole de l’Euro) : cet effort de modernité est louable, mais pour toutes les machines n’utilisant pas l’ISO-8859-15 (il y en a déjà beaucoup en France, imaginez ailleurs…), vous voyez ce que cela donne…

A priori, toutes les machines correctement configurées devraient utiliser l’encodage ISO-8859-1, actuellement le seul qui soit réellement normalisé pour le français, aussi même des sujets accentués devraient passer… Mais n’oubliez pas qu’Internet n’est pas la France. En tout état de cause, même si ça marche, cela ne fait pas partie du protocole et est donc soumis au bon vouloir des logiciels de courrier : c’est lui qui se débrouillera des accents, pas SMTP… Or le logiciel de de votre destinataire n’est pas nécessairement le même que le vôtre et n’utilise peut-être pas le même encodage !

La seule façon de vous affranchir de ce problème est, pour l’instant, de ne pas accentuer vos sujets.

Pourquoi ne pas utiliser l’HTML ?

Rappelons que l’HTML est un langage de description de texte mis au point pour réaliser des pages disposant de liens hypertexte : c’est actuellement en HTML que sont écrites les pages Web et c’est le seul langage que sait reconnaître votre navigateur Internet.

Netscape, qui fût longtemps le leader avec son navigateur Netscape Navigator, puis qui intégra dans celui-ci un logiciel de courrier, jugea utile de proposer l’écriture de courrier en HTML afin que les destinataires reçoivent un message mieux formaté, en couleurs, avec des enrichissements (gras, italiques, etc.). Pour l’expéditeur, tout est transparent : il tape son texte comme à l’accoutumée et c’est le logiciel qui se charge de le transformer en HTML.

Cette pratique n’est pas, à proprement parlé, une entorse au protocole SMTP : HTML est bien du code ASCII… Le problème vient surtout du fait que votre destinataire utilise peut-être un logiciel qui ne reconnaît pas cette fonctionnalité. Si vous envoyez le message suivant  :

Coucou, comment ça va ?

Ça fait longtemps que nous nous sommes vus !

et que votre logiciel a été configuré pour envoyer en HTML, voici ce que recevra votre destinataire s’il utilise un logiciel n’acceptant pas cette fonctionnalité :




Coucou, comment ça va ?

Ça fait longtemps que nous nous sommes vus !

 

 

Cela sera, dans la majeure partie des cas, encore pire car, avant le code HTML proprement dit, apparaîtra le texte ‘normal’ :


0038A293E80C54C2923A6A22
Content-Type: text/plain; charset=iso-8859-1
Content-Transfer-Encoding: 8bit

Coucou, comment ça va ?

Ça fait longtemps que nous nous sommes vus !


0038A293E80C54C2923A6A22
Content-Type: text/html; charset=us-ascii
Content-Transfer-Encoding: 7bit



Coucou, comment ça va ?

Ça fait longtemps que nous nous sommes vus !

 

 


0038A293E80C54C2923A6A22–

Donc, faites le compte : comptez le nombre de caractères utiles du message et ceux de ce qui est transmis dans les deux cas… Vous constaterez que les seuls qui trouvent un intérêt à HTML sont les opérateurs téléphoniques (n’oubliez pas que plus un message est gros, plus vous mettez de temps à l’envoyez et plus votre destinataire met de temps à le recevoir).

Le choix de l’HTML est donc aussi un choix économique. D’autre part, et encore une fois, n’oubliez pas que votre destinataire n’utilise peut-être pas le même logiciel de courrier que vous : regardez plus haut et voyez ce qu’il pourra lire… Enfin, même s’il peut relire correctement votre message, il appréciera de payer 3 fois le prix d’un message classique (vous aussi, d’ailleurs, mais c’est votre problème…).

Pour toutes ces raisons, faute d’obtenir des comportements responsables de la part de certains posteurs, nombreux sont ceux qui mettent en place des filtres envoyant directement les courriers contenant de l’HTML dans le trou noir de leur système de courrier. Par ailleurs, même si votre destinataire peut lire correctement votre courrier expédié en HTML, il n’empêche que tout ce qui est affiché plus haut est envoyé et reçu. Bref, un beau gâchis de bande passante !

Pourquoi éviter le quoted printable ?

Comme on l’a déjà dit, les messages étaient initialement prévus pour être codés sur 7 bits et ne géraient donc pas les spécificités nationales (et notamment les caractères accentués du français). Pour contourner cette lacune, le quoted printable a été mis au point : les caractères non standards sont représenté par un codage particulier sur deux octets. Pour être déchiffré correctement par votre destinataire, votre message doit annoncer qu’il utilise le ‘quoted printable‘ et le logiciel de votre interlocuteur doit le décoder, sinon voici ce qu’il lira :


Je recherche =E0 destination de l’Afrique ( Cameroun ) un PC Pentium 75 =
ou 133.

Prix 1 000 =E0 1 500F.

Vous noterez que le caractère ‘à‘ apparaît sous la forme ‘=E0‘ et que le saut de ligne apparaît comme ‘=‘…

L’utilisation du ‘quoted printable‘ ne se justifie plus actuellement : l’utilisation de l’encodage sur 8 bits via les extensions MIME est un moyen beaucoup plus élégant (et standard) de gérer les spécificités nationales.

Nous verrons plus bas que, dans certains cas de courriers contenant des formats propriétaires (vcard de Netscape ou équivalents Microsoft), les logiciels autres que ceux ayant servi à poster le message ne savent interpréter le contenu (ce qui est normal car seul Netscape sait interpréter les vcard et seul les logiciels Microsoft savent interpréter les extensions Microsoft…) et considèrent qu’il est encodé en quoted printable.

Pourquoi faut-il bannir les vcard et autres artifices ?

Pour plusieurs raisons : la première étant, qu’encore une fois, cela grossit le corps du message et donc le temps de transmission. La seconde est que ces extensions ne sont reconnues que par les logiciels ayant servi à les générer… Si vous utilisez Netscape, pensez-vous que tout le monde sur la liste doit faire de même ? Le problème est le même avec les extensions MS.

Voici le contenu d’un message utilisant un gadget Microsoft, passé sur la liste, tel qu’il sera lu par ceux n’utilisant pas le même logiciel que le posteur :


=_NextPart_000_01BEB1F4.53018E20
Content-Type: text/plain; charset= »iso-8859-1″
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable

Je recherche =E0 destination de l’Afrique ( Cameroun ) un PC Pentium 75 =
ou 133.

Prix 1 000 =E0 1 500F.


=_NextPart_000_01BEB1F4.53018E20
Content-Type: application/ms-tnef
Content-Transfer-Encoding: base64

AEAAQeQBgAIAAAA5AQAAAAAAADoAAEIgAcAGAAAAElQTS5NaWNy
b3NvZnQg AAAgACAAEEkAYApAEAAAEAAAAQAAAAAwAAMAIAAAAL
AA8OAAAAAAIB/w8BAAAAbgAAAAbCFQAAAOnJiUk/79ERpNkAQAVf
KkTEgQAAAAAAAAAATGlzdGUgSWRlR2VzdABTTVRQAGlkZWdlc3RA
dS1ib3VyZ29nbmUuZnIAAAAeAAIwAQAAAAUAAAhtnAGlkZWdlc3RA
AEAAQeQBgAIAAAA5AQAAAAAAADoAAEIgAcAGAAAAElQTS5NaWNy
AEAAQeQBgAIAAAA5AQAAAAAAADoAAEIgAcAGAAAAElQTS5NaWNy
b3NvZnQg AAAgACAAEEkAYApAEAAAEAAAAQAAAAAwAAMAIAAAAL
AA8OAAAAAAIB/w8BAAAAbgAAAAbCFQAAAOnJiUk/79ERpNkAQAVf
KkTEgQAAAAAAAAAATGlzdGUgSWRlR2VzdABTTVRQAGlkZWdlc3RA
dS1ib3VyZ29nbmUuZnIAAAAeAAIwAQAAAAUAAAhtnAGlkZWdlc3RA
AEAAQeQBgAIAAAA5AQAAAAAAADoAAEIgAcAGAAAAElQTS5NaWNy
b3NvZnQg AAAgACAAEEkAYApAEAAAEAAAAQAAAAAwAAMAIAAAAL
AA8OAAAAAAIB/w8BAAAAbgAAAAbCFQAAAOnJiUk/79ERpNkAQAVf
KkTEgQAAAAAAAAAATGlzdGUgSWRlR2VzdABTTVRQAGlkZWdlc3RA
dS1ib3VyZ29nbmUuZnIAAAAeAAIwAQAAAAUAAAhtnAGlkZWdlc3RA
AEAAQeQBgAIAAAA5AQAAAAAAADoAAEIgAcAGAAAAElQTS5NaWNy
b3NvZnQg AAAgACAAEEkAYApAEAAAEAAAAQAAAAAwAAMAIAAAAL
AA8OAAAAAAIB/w8BAAAAbgAAAAbCFQAAAOnJiUk/79ERpNkAQAVf
KkTEgQAAAAAAAAAATGlzdGUgSWRlR2VzdABTTVRQAGlkZWdlc3RA
dS1ib3VyZ29nbmUuZnIAAAAeAAIwAQAAAAUAAAhtnAGlkZWdlc3RA
b3NvZnQg AAAgACAAEEkAYApAEAAAEAAAAQAAAAAwAAMAIAAAAL
AA8OAAAAAAIB/w8BAAAAbgAAAAbCFQAAAOnJiUk/79ERpNkAQAVf
KkTEgQAAAAAAAAAATGlzdGUgSWRlR2VzdABTTVRQAGlkZWdlc3RA
dS1ib3VyZ29nbmUuZnIAAAAeAAIwAQAAAAUAAAhtnAGlkZWdlc3RA
AD0AAQAAAAEAAAAAAAAAAwANNP03AABSNg==


=_NextPart_000_01BEB1F4.53018E20–

Génial, non ? On notera que, pour 2 lignes d’informations, on se récupère, à nos frais, un paquet de lignes fort peu utiles !

Le problème aurait été identique avec un message contenant une vcard Netscape…

D’autre part, cette pratique allant complètement à l’encontre des standards, les logiciels concluront à un message MIME mal formé (qu’ils appelleront pudiquement multipart/miwed) et se rabattront sur du quoted printable.

Pourquoi ne pas envoyer de fichiers non ASCII attachés ?

Toujours pour les mêmes raisons plus une : le courrier électronique n’est pas fait pour cela ! Pour échanger des fichiers via l’Internet, on utilise FTP (File Transfer Protocol) : le Certa vient d’ailleurs de mettre en place un espace dédié à ces échanges. De plus, dans le cas d’une liste, quel serait l’intérêt de multiplier par le nombre d’abonnés le transfert d’un même fichier alors qu’il suffit de le placer sur un site et d’indiquer par un court message l’adresse où le récupérer, pour ceux qui le souhaitent ?

Évidemment, méfiez-vous des formats : un fichier Word n’est pas un fichier texte ! Pour le relire, il faudra Word et donc utiliser MS-Windows ou Windows-NT : que vous vous mettiez d’accord avec votre destinataire lors d’un courrier privé relève du possible, dans le cas d’une liste, vous ne pouvez savoir si tous les abonnés utilisent le logiciel (et le système d’exploitation) qui saura relire le fichier attaché… On apprécie toujours de recevoir quelque chose de généralement très gros que l’on ne pourra relire… Ça met de bonne humeur…

Dans certains cas, on admet qu’il est possible d’attacher un fichier à condition que celui-ci soit du texte pur (ASCII). Cela peut s’avérer pratique pour faire part d’un communiqué de presse, d’un fichier de configuration, etc. Dans tous les cas, si le fichier est trop gros, pensez à FTP, plus adapté.

Comment se faire haïr ?

Et passer pour un malotru ou un ignorant sur une liste destinée à des enseignants en Informatique…

C’est simple :

 ignorer tous ces conseils

 poster en faisant confiance à son logiciel

 utiliser du HTML en plus du texte

 mettre une vcard que personne ne pourra lire

 joindre la photo du petit dernier dans un format que seuls les possesseurs d’un logiciel coûtant horriblement cher pourront relire (et dont ils n’auront probablement rien à faire…).

Bref, ne pas se donner la peine d’apprendre le fonctionnement de l’outil utilisé. Penser que vous avez raison et que les autres n’ont qu’à faire comme vous (allez faire un tour en Angleterre, comportez-vous de cette façon sur la route : roulez à droite, c’est comme ça que vous faites d’habitude…, et revenez me dire ce que cela a donné…).

Ce qu’il faut faire

Curieusement, tout cela a une solution très simple : quel que soit l’outil que vous utilisez pour poster, ne faites pas confiance à sa configuration par défaut…

Généralement, vous disposez d’une option de menu vous permettant de le configurer. Il vous suffit alors simplement de cocher les cases correctes (envoi de texte, 8 bits) et de décocher celles qui posent problème (quoted printable, vcard, HTML, etc.).

Certains logiciels sont connus pour utiliser, par défaut, une configuration non conforme : c’est le cas d’Outlook Express (mais on peut quand même arriver à le rendre acceptable…). D’autres, comme Eudora et Pegasus, sont des logiciels plus sérieux et se comportent correctement (mais il est possible de mal les configurer…).

À titre d’exemple, voici ce qu’il suffit de faire sous Netscape Communicator pour envoyer du courrier que tout le monde pourra relire correctement (les noms des menus sont ici en anglais) :

  • Menu ‘Edit’ -> ‘Preferences’
  • Catégorie ‘Mail & Newsgroups’, rubrique ‘Messages’ : cocher ‘As is’ dans la section consacrée aux messages en 8 bits (cela décochera la case d’utilisation du ‘quoted printable‘)
  • Catégorie ‘Mail & Newsgroups’, rubrique ‘Formatting’ : cocher ‘Use the plain text editor…’ (cela décochera l’utilisation de l’éditeur HTML). Cocher également la case demandant la conversion en ‘plain text‘.

Vous n’enverrez plus de quoted printable, ni d’HTML… Le problème des fichiers attachés ne relève pas du logiciel, mais de vous…

Conclusion

Vous êtes invités à critiquer et compléter ce document par toutes suggestions, questions, que vous souhaitez. Contactez-nous afin que nous en discutions.

Netiquette générale

La Netiquette, ou le savoir-vivre sur Internet
[Avertissement : nous reproduisons ici un document du Département Informatique de l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications : « [Le Net : Traite de savoir-vivre et Netiquette« ; adaptation française par Christine Vercken d’un document original d’Arlene Rinaldi. Il est dit que ce document peut être reproduit ou utilisé à condition de mentionner le document original et son auteur ainsi que ce document et son auteur, ce qui est fait ici.]]

INTRODUCTION

Ce précis a pour objectifs de fournir aux utilisateurs, plus particulièrement débutants, de l’Internet (Le Net), une liste des principaux services et un guide de bon usage de ces services. Pour être responsables, les utilisateurs doivent être informés. Il est indispensable que chaque utilisateur du réseau soit conscient que les multiples facilités d’accès à des services, des sites et à des communications avec d’autres personnes entraînent d’importantes responsabilités. On suppose que les utilisateurs ont déjà entendu parler des termes, protocoles et services dont il est question ici.

« L’Internet » ou le « Net » n’est pas un réseau mais plutôt la fédération de milliers de réseaux qui coopèrent volontairement. Il faut donc que les utilisateurs soient pleinement conscients de la charge qu’ils entraînent sur chacun des chemins qu’ils empruntent.

En tant qu’utilisateur de l’Internet vous pouvez être autorisé à accéder à d’autres sites reliés à l’Internet. Chaque réseau ou site a ses propres règles et usages d’accès. Des procédures qui sont banales sur certains sites sont réglementées ou interdites ailleurs. L’utilisateur doit respecter ces règles et usages.

L’accès au réseau n’est pas un droit mais un privilège qui peut être supprimé en cas d’usage abusif : utilisation à des fins criminelles, violation de données, utilisation de termes racistes, injurieux, diffusion de messages « en chaîne », etc… ou toute autre utilisation qui conduirait à une congestion inutile du réseau.

FORUMS ELECTRONIQUES

Serveurs de listes / Mailing lists (listes de diffusion) / News

 Certaines listes de diffusion ont peu d’abonnés et d’autres beaucoup. Ces dernières peuvent faire déborder votre boîte aux lettres, mettre votre système à genoux. Les souscriptions à des listes ou des groupes doivent être très réfléchies et peuvent être annoncées à votre ingénieur système pour qu’il puisse organiser une diffusion générale si plusieurs personnes sont intéresssées.

 Quand vous souscrivez à une liste ou un groupe, commencez par lire attentivement tous les messages et n’intervenez que lorsque vous vous sentez à l’aise.

 Commencez par lire la FAQ (compilation des Frequently Asked Questions ou Foire Aux Questions), si elle existe, car les mêmes questions sont très souvent posées par les debutants et il est inutile de les reposer.

 Pour une liste suivez les consignes que le propriétaire a données. C’est lui qui définit la Netiquette locale pour sa liste.

 Rappelez-vous que les listes de diffusion et les groupes de news ont généralement des membres dans de nombreux pays et ne faites pas de référence à votre culture locale sans l’expliquer.

 N’envoyez pas de messages injurieux car cela bouleverse la plupart des administrateurs et vous risquez de perdre votre accès au réseau.

 Veillez à ce que vos questions et commentaires soient rigoureusement dans le sujet du groupe.

 Si quelqu’un ne respecte pas la règle précédente, n’utilisez pas la liste mais un courrier personnel si vous voulez répondre.

 Quand vous vous absentez plus d’une semaine, supprimez ou suspendez tous vos abonnements.

 Si vous pouvez répondre à une question, faites le par courrier car vingt personnes répondant à la même question peuvent saturer les boîtes aux lettres de tous les membres du groupe.

 Quand vous citez quelqu’un, supprimez tout ce qui n’est pas en rapport direct avec votre réponse. Ne laissez pas les logiciels habituels de courrier ou de news citer automatiquement la totalité du message auquel vous répondez. Personne n’aime lire pour la 3ème ou la 4ème fois un long message cité suivi par une ligne de réponse.

 Si vous envoyez le même message à plusieurs groupes, envoyez le une seule fois a une liste de groupes et au debut du message donnez la liste des groupes en vous excusant pour toute duplication.

 Evitez de « descendre en flammes » des membres de la liste car les groupes de discussion sont « publics » et censés être des lieux d’échanges constructifs. Traitez les membres de la liste comme vous aimeriez que l’on vous traite.

 Quand vous posez une question au groupe, demandez que l’on vous réponde personnellement et envoyez au groupe la synthèse des réponses.

 Quand vous répondez a un message posté à un groupe, vérifiez l’adresse pour être sûr que votre réponse ira bien au destinataire prévu, personne ou groupe. Cela peut être gênant si les destinataires répondent par un message personnel diffusé au groupe.

 Quand vous adhérez a un groupe, conservez le message d’enregistrement comme référence pour pouvoir suspendre ou résilier l’abonnement.

 Il arrive que des abonnés à une liste qui connaissent mal la « Netiquette » soumettent à la liste entière des demandes d’abonnement, de suspension ou de résiliation. Soyez tolérant et conseillez les plutôt que de les critiquer.

 Les membres de la liste ne sont pas concernés par votre désir d’être ajouté ou supprimé. Toute requête concernant l’administration de la liste doit être faite à l’administrateur et non pas à la liste. En règle générale, le site web de la liste dispose des formulaires pour s’abonner et se désabonner.

 Les messages et les paragraphes doivent être courts et doivent être en rapport direct avec le sujet du message.

 Traitez un sujet par message et choisissez un titre pertinent pour le champ « subject » de l’en-tête qui apparaît dans la liste des messages du destinataire.

 N’utilisez pas le réseau universitaire à des fins commerciales ou pour un travail dont la communauté universitaire ne peut bénéficier.

 Votre signature doit figurer en fin de message. Elle doit contenir votre nom, votre fonction, votre organisation et votre adresse électronique. Elle ne doit pas dépasser 4 lignes et peut inclure des informations comme votre numéro de téléphone ou l’adresse postale de votre organisation.

 Ne mettez de majuscules que pour souligner un point important ou pour un titre ou un en-tête de paragraphe. Les *asterisques* entourant un mot peuvent être utilisées pour le renforcer. Mettre en capitales un mot qui n’appartient pas à un titre est l’équivalent de CRIER !

 Limitez la longueur des lignes (70 caractères maximum) et evitez les caractères de controle.

 Respectez la voie hiérarchique pour correspondre avec vos supérieurs. Par exemple, n’envoyez pas un message pour vous plaindre au Directeur simplement parce que c’est possible.

 Restez professionnel et prudent quand vous parlez des autres. Il est très simple de retransmettre un courrier électronique.

 Donnez toutes les citations, références et sources et respectez les accords de Copyright.

 Il est très grossier de retransmettre un message personnel à une liste de diffusion ou à un groupe de news sans la permission de l’auteur du message.

 Maniez l’humour et les sarcasmes avec prudence. Sans communication directe vos plaisanteries peuvent être interprétées comme des critiques.

 On peut utiliser des acronymes, sans en abuser, pour abréger un message. Exemples en anglais : IMHO = in my humble/honest opinion FYI = for your information BTW = by the way Flame = critique *violente* 🙂 = sourire. Vous pouvez d’ailleurs consulter ici un exposé quasi-exhaustif des smileys.

COURRIER ELECTRONIQUE

Responsabilité de l’utilisateur

Le contenu et la gestion d’une boîte aux lettres sont sous la responsabilité de l’utilisateur :

 Consulter quotidiennement sa boîte et répondre aux messages.

 Detruire immediatement les messages non importants pour ne pas utiliser trop d’espace disque.

 Ne garder qu’un minimum de messages dans sa boîte.

 Archiver régulièrement ses messages dans un fichier qui pourra être indexé.

 Ne pas supposer que vous êtes le seul à pouvoir lire votre courrier et ne jamais envoyer ou stocker une information que vous n’aimeriez pas voir figurer au journal du soir.

 N’utilisez que les caractères du code ASCII dans l’en-tête du message : expéditeur, destinataire, sujet. Cependant il est vivement conseillé d’utiliser, dans le corps du message, les accents et autres signes diacritiques. Vous devez vous assurer que votre logiciel de messagerie est configuré pour utiliser les caractères ASCII étendu isolatin « iso_8859_1 ».

FTP: FILE TRANSFER PROTOCOL

Responsabilité de l’utilisateur

 L es utilisateurs doivent donner leur adresse électronique comme mot de passe.

 Limitez les transferts de gros fichiers (>1Mo) et ne les faites qu’en dehors des heures ouvrables pour votre site et pour le serveur FTP.

 Respectez les conseils d’horaire des sites d’archives en terme d’heure locale pour le serveur.

 L’utilisateur qui télécharge des programmes doit vérifier les copyrights et les contrats de licence. Il doit s’acquitter d’éventuels droits s’il utilise des logiciels sous licence. La documentation des logiciels d’archives peut être demandée aux auteurs à condition d’avoir acquitté des droits. Ne gardez pas les logiciels non payés sur votre répertoire.

WWW: WORLD WIDE WEB

 Pour les images volumineuses il vaut mieux avoir une image réduite qui pointe vers l’image originale plutôt que d’inclure directement celle-ci. Indiquez la taille de cette image afin que l’utilisateur connaisse le temps de chargement. Indiquez aussi la taille de tout fichier audio, video ou tout autre fichier volumineux. Evitez, dans un document, d’avoir seulement des liens graphiques : certains clients WWW ne sont pas graphiques (Lynx)

 Réciproquement, lors de vos navigations sur le web, il est préférable en termes de rapidité des transferts et d’encombrement du réseau de désactiver l’option de chargement automatique des images.

 Tout document HTML doit contenir : Le nom de l’auteur avec éventuellement un pointeur sur ses coordonnées L’adresse électronique de l’auteur, si possible avec la référence MAILTO La date de creation ou de dernière mise à jour

 Les auteurs devraient : Protéger leurs créations avec un Copyright (C) Indiquer l’URL du document afin de pouvoir le retrouver facilement

 Un document HTML ne doit en aucun cas contenir : des informations qui ne respectent pas le Copyright, des propos menaçants, racistes, ou images obscènes, etc…

LES DIX COMMANDEMENTS

du Computer Ethics Institute

  1. Tu n’utiliseras point l’ordinateur pour causer un préjudice à autrui.
  2. Tu ne t’immisceras point dans le travail informatique d’autrui.
  3. Tu ne fouineras point dans les fichiers d’autrui.
  4. Tu n’utiliseras point un ordinateur pour voler.
  5. Tu n’utiliseras point un ordinateur pour porter un faux témoignage.
  6. Tu n’utiliseras ou ne copieras un logiciel que tu n’as point payé.
  7. Tu n’utiliseras point les ressources d’autrui sans autorisation.
  8. Tu ne voleras pas la propriété intellectuelle d’autrui.
  9. Tu réflechiras aux conséquences de ton programme pour l’humanité.
  10. Tu n’utiliseras l’ordinateur qu’avec considération et respect pour autrui.