Le côté technique

penguin.gif

Médicalistes, comment ça marche ?

Les serveurs

Le petit nom du premier serveur historique était “cancale”.

Ce fut une  machine que j’avais commandée en pièces détachées à l’été 2001 et que j’avais montée de mes petites mimines durant l’automne de la même année.

De fin 2001 à novembre 2002, les caractéristiques de cancale étaient :

  • 512 Mo de RAM
  • deux disques durs IDE de 6 et 40 Go
  • un CPU Athlon d’1 GHz
  • une bonne carte réseau
  • moniteur, clavier, souris, lecteur de disquettes, carte video, etc… “de base” car très accessoires pour un serveur.

À la mi-novembre 2002, cancale fit une cure de vitamines :

  • nouvelle carte-mère
  • CPU Athlon XP 1800+
  • 1 Go de DDR-SDRAM
  • 2 disques SCSI Ultra 160 de 18 et 36 Go.

Mai 2003 : ajout d’un disque SCSI Ultra 160 de 72 Go.

Le serveur secondaire – qui servait au début essentiellement aux sauvegardes – prit du galon courant 2006/2007 car les services furent partagés entre ces deux machines principales.

Les machines étaient épaulées d’onduleurs capables de leur assurer une mise à l’arrêt “propre” en cas de panne de courant prolongée, et un redémarrage automatique au retour de celui-ci.

Les sauvegardes étaient faites toutes les semaines, un serveur de secours était toujours prêt à prendre le relais en quelques heures maxi en cas de coup dur.

Août 2007 :

  • Acquisition d’une machine neuve pour remplacer le serveur principal:
    • CPU 4 coeurs
    • 4 Go de RAM
    • 3 disques SAS de 73Go
  • Séparation des services:
    • serveurs web/MySQL/FTP sur le nouveau serveur
    • serveurs mail/Sympa sur une deuxième machine
  • Mise en fonction d’un serveur dédié aux sauvegardes

Septembre 2008 :

  • Acquisition d’une machine neuve pour remplacer le serveur de mail et de listes qui a crashé fin juillet 2008 :
    • CPU 4 coeurs
    • 8 Go de RAM
    • 3 disques SAS de 73Go

Été 2017 :

  • Construction d’une machine virtualisée sur un hébergement dédié @OVH :
    • CPU 8 coeurs
    • 32 Go de RAM
    • 2 disques de 2To

Septembre 2017 à mai 2018 :

  • Migration progressive des services, listes et sites hébergés vers la nouvelle plateforme

La connexion Internet

  • Entre 2001 et 2004, Médicalistes a fonctionné sur une connexion ADSL “de base” : 512 kbit/s en download, 128 kbit/s en upload (Orange)
  • Le 21 novembre 2004, nous sommes passés à la vitesse supérieure grâce à une connexion SDSL de chez Cégétel (512 kbit/s en download et surtout en upload), améliorant donc d’un facteur 5 la fluidité et la rapidité d’utilisation des services de Médicalistes.
  • Le 10 octobre 2006, nous avons doublé notre débit : 1 Mbit/s en symétrique.
  • Le 3 juillet 2011, à l’occasion du déménagement du siège de l’association, nous avons quadruplé notre débit pour passer à 4 Mbit/s en symétrique. Notre FAI fut alors Acropolis Telecom (nous louions alors notre connexion Internet environ 300 €/mois).
  • Le 17 mai 2018 à 09h59, notre lien SDSL a été coupé, tous nos anciens serveurs ont été éteints (l’ensemble des services ayant été migré vers notre nouvelle plateforme virtualisée). La bande passante fournie par OVH est depuis de l’ordre de 100 Mbit/s. Nos frais de fonctionnement technique s’en sont trouvés divisés quasiment par 4.

La partie logicielle

Pour des raisons de sécurité, les machines de Médicalistes tournent sous Linux. Ce fut d’abord une distribution Debian sur nos propres serveurs, puis une Ubuntu sur la nouvelle plateforme de 2018.

Les services web s’appuient sur Apache, avec PHP, MySQL, les services mail sur Postfix (après 17 ans de Sendmail).

Le robot de listes (= le logiciel qui fait tourner les listes de discussion sur Médicalistes) est Sympa, logiciel de facture française, de distribution libre et gratuite, d’interface multilingue dont bien sûr, le français.

La partie humaine

Si j’ai longtemps assumé seul le fonctionnement et la mise à jour de Médicalistes, il me faut ici remercier chaleureusement mon ami Didier Chalm, un des membres fondateurs de l’association Internet Finistère (Infini), qui est un maître dans le domaine de Linux en général et Debian en particulier. C’est grâce à lui que les serveurs sont aujourd’hui aussi performants et sécurisés. Merci Didier !

Un grand et tout aussi chaleureux merci à Cyril Duveau qui nous a accompagnés entre l’été 2005 et février 2007, effectuant de très nombreuses tâches auprès de nos utilisateurs, installation de nouveaux outils et encore plein d’autres choses. Cyril a été très apprécié des hébergés et des abonnés aux listes de discussion.

Merci enfin à tous ceux qui font vivre l’équipe technique, qui donne de leur temps à la gestion technique des serveurs, à la réponse aux questions des utilisateurs et hébergés.
L’équipe technique de Médicalistes: Didier, David, Sarah, Bruno, Robert, Chrys, Johan, Olivier et Cyril.